Le Centre de Recherches sur l'Ordre Mondial
Accueil Documents Boutique Séminaires
 
 
     
 

Communiqué du C.R.O.M.

18.01.2012 L’équipe du Centre de Recherche sur l’Ordre Mondial (C.R.O.M.) a décidé en ce début 2012 de fermer la rubrique d’actualités du site www.crom.be.

Cette décision, qui a été prise à l’unanimité, pourra surprendre à une période où les événements planétaires battent leur plein. 2011, début d’un nouveau printemps solaire, a été très chargé d’actualités et 2012 devrait l’être plus encore. Pourtant, nos lecteurs attentifs auront remarqué qu’à l’exception de notre analyse occulte de Fukushima et de la révolution tunisienne, nous avons très peu commenté l’actualité de ces 12 derniers mois.

Une des raisons de ce silence est que nous avons la très forte impression que tout a été dit. L’époque où l’on pouvait mettre en garde contre le péril du Nouvel Ordre Mondial est révolue puisque cet Ordre Mondial est aujourd’hui en train de se construire sous nos yeux, un ministère après l’autre. Sa mise en place finale se fera grâce à un savant cocktail de crises économiques artificielles, de révoltes pseudo-populaires, d’épidémies vaccinales et de catastrophes « naturelles » provoquées par HAARP. On pourrait analyser à l’infini la nature exacte de chacun de ces événements, mais est-ce que cela aurait une quelconque influence sur la main occulte qui les choisira et les déclenchera à travers le monde ?

Commenter l’actualité est la chose la plus faible qui soit : c’est la position de l’esclave qui a accepté que ses maîtres dirigent sa vie. Cela ne peut avoir d’intérêt que si l’on a encore l’illusion que tel ou tel groupe peut s’opposer à l’Ordre Mondial. Mais en réalité tous les égrégores planétaires – qu’ils soient nationaux, religieux ou idéologiques – sont fermement sous contrôle.

En se positionnant pour ou contre tel groupe, la plupart des gens acceptent de fait de n’être que des pions du « grand échiquier mondial ». Hallucinés par une fausse image de la réalité, ils partiront guerroyer les uns contre les autres lorsque cela sera jugé utile pour le Plan. Le seul remède à cette manipulation est d’étudier à fond les origines et les objectifs des groupes d’influence actuels afin de ne plus se faire d’illusions sur aucun d’entre eux. Cependant cette étude n’est possible que si l’on refuse de se laisser distraire par les marionnettes médiatiques qui font et défont quotidiennement l’actualité.

Au sein du C.R.O.M., nous tenons cette position de recul depuis des années, et c’est ce qui nous a permis de mener les recherches de fond que nous avons publiées en partie dans diverses brochures. Si nous avons occasionnellement analysé l’actualité, c’était essentiellement dans le but de faire connaître notre travail. Mais aujourd’hui, à l’aube de ce nouveau printemps solaire, il semble vital de se radicaliser afin de faire face à la guerre qui est menée contre nos consciences.

Au printemps passé, lors du séminaire que nous avons donné à Paris, nous avions déjà mis en garde sur le fait qu’au cours des prochaines années, il devrait y avoir un nombre toujours plus important d’événements planétaires et que la focalisation sur ces événements était voulue par les hautes autorités occultes afin d’unifier les pensées et les émotions de l’humanité – condition préalable à l’unification réelle de l’Ordre Mondial.

Leur but est que l’attention de l’humanité soit constamment focalisée sur un seul point du globe, et que jamais celle-ci n’ait un espace de liberté suffisant pour penser à autre chose. Ainsi les élites mondiales auront un contrôle total sur les êtres humains : pas seulement sur leurs actions, mais aussi sur leurs désirs et leurs pensées.

C’est ainsi que va se concrétiser la « noosphère », la sphère de pensée planétaire prophétisée par le jésuite Teilhard de Chardin. Les cerveaux humains ne seront alors plus que les neurones d’un cerveau planétaire, ils n’auront plus la possibilité de penser à autre chose que ce que leur dicte la noosphère. Et l’on voit déjà cela se manifester aujourd’hui : on allume la radio le matin, on ouvre la page d’actualité de Google et tout de suite on nous impose de penser à la crise économique, à la guerre au Proche-Orient ou à d’autres événements planétaires. Que l’on soit attestataire ou contestataire (« conspirationniste »), cela n’a pas d’importance, tant que notre pensée est dirigée vers cet événement.

D’ailleurs, certains auront peut-être remarqué qu’au cours des dernières années, la frontière entre mass media et informations alternatives s’est estompée, la ligne de pensée « conspirationniste » se diluant progressivement dans la pensée conforme. Cela est dû précisément à l’unification de la pensée mondiale. Plus que jamais, chacun se croit libre de penser ce qu’il veut, mais en réalité sa « pensée » est un mélange confus d’idées contradictoires. Quant à ses émotions, elles sont absolument unies avec celles du reste de l’humanité quand survient une catastrophe.

En reprenant des passages de l’Apocalypse de Jean, nous avons montré lors de notre dernier séminaire que le fleuve d’émotions planétaires – et artificielles – qui est prévu pour les prochaines années avait essentiellement pour but de tuer la nouvelle conscience qui doit naître alors que nous passons dans l’ère du Verseau. Plus la noosphère est forte, moins l’humanité est réceptive aux ondes provenant des dimensions supérieures.

Ce blocage est accentué par l’utilisation toujours plus intensive des ordinateurs. S’émouvoir pour une catastrophe est une chose, mais rester des heures devant Internet pour lire des analyses de l’événement, voilà qui est autrement plus dangereux pour la conscience. Pendant que l’on croit s’informer sur l’adversaire, on est en fait totalement dans ses griffes.

Rappelons qu’en utilisant un ordinateur, notre glande pinéale – siège de notre conscience – entre en résonance directe avec le cristal de silicium au cœur du microprocesseur. Le flux de données binaires (01001101…) pénètre notre cerveau et le pousse à fonctionner comme une machine. Sans cette connexion occulte, nous ne pourrions rester des heures devant ces machines. Mais le problème est que pendant que nous sommes en « symbiose » avec l’ordinateur, notre glande pinéale devient totalement imperméable aux rayonnements supérieurs. Elle s’obscurcit.
 
L’informatique est donc un des plus grands dangers qui guette l’âme humaine. Son utilisation a pour résultat de figer l’être, de durcir son cœur et de cristalliser sa pensée. Et le pire est que cette mutation en homme-robot se produit sans qu’on ne remarque rien, alors qu’on est tranquillement installé chez soi.

Après des années d’hésitation, le C.R.O.M. a été contraint de créer un site Internet afin d’annoncer ses séminaires et distribuer ses écrits – car les circuits habituels dans le « monde réel » ne fonctionnaient plus. Mais commenter l’actualité, voilà qui est tout autre chose, car cela nous force à alimenter une sphère foncièrement contraire à notre travail.

Nous ne pouvons nous permettre de nous faire prendre à ce jeu-là, faute de quoi tout notre combat perdrait son sens. Il nous semble que nous avons déjà écrit suffisamment pour permettre aux êtres conscients de bouger. Quant à ceux qui ont l’impression d’agir en s’informant à l’infini sur l’Ordre Mondial, et bien, nous refusons de leur donner à manger en commentant l’actualité.

 
 
 
Copyright (c) 2009-2014 Les Chercheurs de Vérité Qui sommes-nous? Contact