Le Centre de Recherches sur l'Ordre Mondial
Accueil Documents Boutique Séminaires
 
 
     
 

Conspiration Cosmique - 2ème partie
L'action michaëlique

Auteur: Joël Labruyère

(Suite de la 1ère partie)

J.L.: Excusez-moi un instant. Nous avons déjà abordé le thème des apparitions virtuelles, mais je voudrais risquer une digression au sujet de la «Fraternité» opposée au Nouvel Ordre mondial que vous avez évoqué précédemment. Je suppose que ce n’est pas une parole en l’air, n’est-ce pas? J’ai personnellement utilisé l’expression «troupes au sol» en parlant de l’activité de l’archange Michaël à partir du plan terrestre, et je ne sais pas si mon intuition rejoint votre expérience.
Il y a dans l’univers une puissance qui a été personnalisée sous le nom de Michaël – le bras armé du Christ. Nombre de charlatans se disent inspirés par Saint Michel dont les messages soporifiques sont tout le contraire de ce que la tradition enseigne au sujet de Michaël, l’agent de la Justice divine, dont l’épée flamboyante détruit l’illusion luciférienne. Qu’est-ce que cela représente pour vous?

Kevin: Ok, I got it. Il faut débarrasser ces personnages célestes du caractère dévotionnel qui leur fut donné par les religions.
Le new age exploite ce vieux conditionnement subconscient.
Il y a un travail de clarification. L’archange Michaël n’est pas un dieu à notre image, ni un ange du panthéon judéo-chrétien. Ce n’est pas un maître de lumière ou un ange de l’astral, et toutes ces conneries (bullshit).
MI-KA-EL est une puissance cosmique dont la fonction est de restreindre le champ d’expansion de la lumière naturelle, la lumière astrale des Éons. Michaël – étymologiquement «qui est comme Dieu» – représente la puissance galactique ou universelle qui se pose en gardien des domaines divins, et qui veille à ce que les Éons lucifériens – le Grand Dragon de la ceinture zodiacale – ne débordent pas sur les zones cosmiques divines. Je sais que ce n’est pas simple. Je vous demande de relire ce passage avant de continuer car ça risque de se compliquer.
Symboliquement, le rayonnement de l’épée de Michaël délimite la frontière infranchissable par les entités inférieures. Par opposition, Lucifer représente l’expansion de la «lumière de l’illusion» qui est l’ombre de la réalité divine. Je ne sais comment l’exprimer plus clairement. C’est assez simple à comprendre, mais l’imagerie religieuse nous a implanté de fausses représentations. La nouvelle religion du new age nous gave de cette imagerie mal digérée qui hante notre subconscient judéo-chrétien. C’est pourquoi les gens y sont sensibles. Christ et Michaël sont des réalités universelles qui sont actuellement très actives dans les changements cosmiques. Ces forces attaquent la mafia invisible, et celle-ci se défend en les caricaturant. C’est la stratégie de base en temps de guerre: imiter l’adversaire.
«Il y a une guerre dans le ciel et Michaël a combattu le Dragon et le Dragon n’a pas été vainqueur» selon la parole du Livre de l’Apocalypse. Il nous faut remettre ces images dans une perspective spirituelle scientifique. C’est l’équilibre entre l’«ombre» – la lumière de Lucifer qui éclaire le monde visible – et la Lumière originelle qui est symbolisée par le Christ. Le Christ n’est pas un «maître» ou un personnage à notre image comme le présentent les bandes dessinées à l’eau de rose des messagers de l’astral. Les églises ont fabriqué cette image sur la base de la dévotion naïve des masses. Il est donc possible de l’animer et de l’utiliser pour tromper le monde.

Je précise que les Éons – les puissances qui encerclent notre continuum espace/temps – sont des concentrations d’une puissance prodigieuse car leur existence dure le temps que dure un système solaire. Ces formations sont des agrégats psychiques qui concentrent la quintessence de ce que l’humanité a produit en pensées, en désirs et en actions depuis des millions d’années. Ils sont de nature psychique et électromagnétique. Ils sont devenus autonomes au fil du temps, et leur unique souci est de survivre.
Ces divinités parasitaires n’ont pas de conscience selon notre entendement moral. Ces Éons sont inconscients, ne pensant qu’à dévorer de l’énergie, et étrangers à nos souffrances. Ils sont sourds à notre désir de libération, et ils s’y opposent de toutes leurs forces – c’est ce qui est symbolisé par le grand Satan.
Notre émancipation spirituelle signerait leur déclin. C’est simple. C’est pourquoi, il existe un système hiérarchique sur les plans invisibles, qui entretient l’illusion et l’ignorance.

J.L.: Les Grecs disaient que l’Homme est le bétail des dieux. C’est pire que jamais.

Kevin: Du bétail uniquement bon à tondre et à rôtir. Il faut savoir que ces formations éoniques ne sont que le reflet de ce que nous avons été au cours des âges. C’est pourquoi, à chaque changement d’ère, il y a un renouvellement plus ou moins dramatique.
L’au-delà est en partie nettoyé et vidé pour permettre la naissance de civilisations différentes. La galaxie tourne, et notre système solaire se retrouve actuellement dans un espace saturé de rayonnements pouvant être fatals aux puissances cosmiques qui ne sont pas dotées d’une essence divine comme la nôtre. Je m’excuse d’employer un langage spiritualiste que je trouve trompeur et imprécis, mais il n’y en pas d’autre.
Ne pouvant s’adapter à des rayonnements cosmiques nouveaux qu’ils ne sont pas en mesure d’assimiler, les Éons entrent en furie, comme pris au piège. De plus, comme l’humanité est devenue matérialiste et athée, elle ne fournit plus assez d’énergie dévotionnelle raffinée. Alors, du haut en bas de notre système cosmique, c’est le branle-bas de combat.
C’est pourquoi les hiérarchies de l’au-delà, où se reflète l’activité terrestre, sont aujourd’hui sous une double contrainte.
Leurs chefs supérieurs – les Éons du temps – menacés de dissolution, les pressurent pour leur soutirer de l’énergie et, en réaction, ces basses hiérarchies mettent la pression sur le cheptel humain. Vous comprenez? Relisez bien la phrase précédente car c’est un secret qu’il faut connaître aujourd’hui. Thank you pour votre patience. Ok? Je continue.
De ce changement dramatique dans les hautes sphères découle le chaos planétaire actuel. J’espère que vous serez plus clair dans votre retranscription que je ne le suis dans mon exposé. Ce sera plus simple par la suite.

J.L.: Nous rapporterons vos paroles aussi fidèlement que possible. Cette analyse ésotérique fournit une explication logique à la politique si obscure des maîtres du monde. Nous voyons qu’ils sont dans l’urgence, et même dans la panique, et si nous en comprenons bien la raison, nous pourrons nous préserver de leur emprise. Nous avons discuté de cette question avec un physicien dans notre article L’origine de la pénurie de l’énergie, et je constate que nous avons accès aux mêmes sources. Nous sommes pareillement inspirés et j’espère que d’autres chercheurs vont nous rejoindre et continuer leur investigation sur cette lancée. Pour le moment, les initiés sont rares en ce domaine car il est très difficile de démasquer le double système d’illusions, celui du circuit terrestre visible et de son envers, son reflet invisible. Avec l’esprit de vérité, il est maintenant possible de se réveiller.
Si les Éons supérieurs perdent la partie, leurs intermédiaires, les dynasties qui régentent le monde, perdront leurs privilèges et leur pouvoir sur la terre. Ils risquent d’y laisser leurs gouvernements, leurs trônes, leurs sceptres, leurs tiares et leur or. «Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas», pour le meilleur et pour le pire.

Kevin: Vous voyez le processus? C’est pourquoi nos chefs d’état ne sont que des laquais serviles, prêts à tous les coups pour plaire à leurs redoutables maîtres qui peuvent les écraser comme des cafards. Ils jouent un poker où le bluff est roi. Ils ne risquent pas seulement leur position à titre individuel, mais c’est une menace pour les castes et les lignées génétiques qu’ils représentent.
Ces rapaces ne peuvent survivre qu’en bandes, en meutes. Leur survie individuelle dépend du clan. Alors que nous, les êtres humains ordinaires, aussi écrasés et ignorants que nous sommes, nous possédons une flamme qui pourrait nous remettre en contact avec la vie éternelle. Hélas, nous ne faisons guère usage de notre pouvoir, car les religions et les philosophies nous ont rendus impuissants. Nous sommes appelés à en sortir mais il faut travailler dur, et ne pas attendre passivement un secours du ciel. That’s the problem. Les gens espèrent un salut miraculeux mais il faut agir pour que le miracle s’accomplisse. Vous êtes d’accord?

J.L.: C’est ce que je prêche... un peu dans le désert. Vous avez magistralement décrit la situation sur le plan du macrocosme.
En dépit de la difficulté du sujet et de notre manque de repères métaphysiques, nous avons une idée de ce qui se joue dans les sphères supérieures de la Grande Babylone. Nous avons compris leur précarité, due à la crise du changement de cycle – la rotation du système solaire et de la galaxie qui traverse un nouvel espace. Cela a été décrit comme l’entrée dans une ère nouvelle, mais le mensonge des faux prophètes du nouvel âge est d’avoir clamé l’imminence d’un âge d'or. Nous savons que cette désinformation fut organisée par des puissances conservatrices aux abois. Dire aux gens qu’on va entrer automatiquement dans un âge d'or, c’est leur rejouer le vieil air messianique, la carotte qui fait avancer l’âne. On les flatte dans leur apathie congénitale. On les infantilise.
Si vous le voulez bien, après nous être projetés dans le ciel, nous pourrions redescendre pour examiner la situation planétaire par sa face visible. Je sais qu’il est relativement facile d’être convaincant sur les sujets métaphysiques, car on touche la corde spirituelle sensible, mais il est plus difficile de démontrer le processus par sa face physique. Nous sommes victimes des apparences et les Illuminati sont de grands illusionnistes dans le bal costumé de l’empire mondial. Ils distribuent les rôles et les masques.
Ils peuvent nous apparaître sous n’importe quelle forme et imiter la sainteté et la philanthropie. Ils ont tous le prix Nobel de l’humanisme. Ils se décernent mutuellement des médailles au service de l’humanité. C’est une mascarade tragique. Voyez la star médiatique déguisée en lama. Il se fait passer pour l’ambassadeur de la paix alors qu’il est payé par le lobby de l’armement. Comment faire tomber leur masque? Est-ce même souhaitable du fait que l’humanité désire être dupée? Ne nourrit-elle pas ses exploiteurs par désir de sécurité?

Kevin: Ok. Je connais bien le lama dont vous parlez. Nous l’avons financé, je veux dire la CIA. C’est un grand comédien. Anyway.
Nous avons avancé l’hypothèse – pour moi, une certitude – que le macrocosme est ceinturé par des Éons dotés d’une conscience instinctive qui les pousse à survivre à tous prix. En réalité, ces «gouverneurs célestes» seront finalement victimes du changement et ne pourront pas échapper à une destruction inéluctable. Ils peuvent seulement gagner du temps en maintenant l’humanité sur la vieille fréquence de leur système. Is it clear, Sir? Si vos lecteurs ne suivent pas, je m’en excuse.

J.L.: Pour moi, c’est clair mais je ne sais pas si les gens peuvent suivre votre démonstration car personne n’explique ces choses dans notre culture. À peine un ou deux auteurs spirituels en parlent.
Les anciens gnostiques ont transmis cette idée dans des légendes comme Le Chant de la Perle, mais ils ont été exterminés pour cette raison.

Kevin: Right! Vous avez compris que ces vastes structures de puissance – les Éons – ont besoin d’être alimentées constamment par de l’énergie. Cette énergie est extraite de la pile humaine. Ces formations macrocosmiques utilisent pour cela des circuits intermédiaires de distribution énergétique, les basses hiérarchies confondues avec les hiérarchies spirituelles. Ces hiérarchies inférieures sont branchées sur les organisations terrestres qui produisent massivement de l’énergie à partir des émotions des masses. Donc, de haut en bas, le système pompe la vie humaine qui est prise à son propre piège à cause de l’énergie qu’elle dégage continuellement – et comment pourrait-elle faire autrement?
En effet, dès qu’une âme descend en incarnation, elle erre dans le brouillard de l’ignorance et se fabrique toutes sortes d’illusions en se cognant aux murs de l’espace-temps. Cette âme – en l’occurrence, des milliards d’âmes semblables – émet des désirs et des pensées de toutes sortes. Ces formes-pensées incontrôlées, souvent inconscientes, s’assemblent par affinités. C’est une loi de cohésion universelle.


L'EMPRISE DU ZODIAQUE

Ainsi, les Éons constitués de ces formes-pensées s’engraissent comme la reine dans la termitière. Ils finissent par disposer d’un semblant de vie autonome. Au fil des millénaires, ces formations psychiques plutôt malsaines deviennent égocentriques, sourdement conscientes et rusées, obstinées à survivre, et constituent ce que la tradition religieuse nomme le Serpent ou le grand Dragon. C’est un cercle constellé de foyers d’énergie qui épouse la forme du Zodiaque. Les astrologues seront choqués d’entendre cela, mais les temps sont venus de révéler que le Zodiaque dont sont si fiers les faiseurs d’horoscopes est le maillage électromagnétique de la prison terrestre. Right? Je ne sais pas si les gens peuvent admettre cela car il faut s’extraire de millénaires de culture. Il faudrait essayer de regarder notre univers en se plaçant en imagination à l’extérieur de la ceinture zodiacale. Ce système d’emprisonnement – le Dragon dévorant – fut révélé par les mythes antiques mais les autorités religieuses ont veillé à ce que la signification réelle demeure cachée.
Et pourquoi? Parce que depuis l’origine, l’emprise de ces forces a été d’une telle ampleur que les religions les ont confondues avec les dieux. Les hiérarchies religieuses soumises à cette illusion nous ont enseigné à les craindre et les adorer: «Hérétique celui qui cherche à comprendre les mystères de Dieu!»
Progressivement, des occultistes et des mystiques se sont octroyés des places de choix dans le monde intermédiaire, entre les Éons supérieurs et l’humanité terrestre. C’est ainsi que se sont formés divers groupes spécifiques branchés sur les esprits des races. Les premiers arrivés furent les mieux servis et naturellement, il se créa des systèmes initiatiques pour accueillir les postulants aux postes subalternes de la hiérarchie invisible. Vous en avez une idée par les 33 degrés du rite maçonnique écossais. Ces degrés symbolisent des grades dans la hiérarchie invisible.
Si vous regardez les choses objectivement, en écartant les préjugés, vous dites: «Pourquoi ces gouvernements, ces autorités et ces chefs qui nous parasitent? D’où viennent ces hiérarchies politiques et religieuses, et pourquoi ces traditions qu’elles ont fondées pour garantir leurs privilèges? Avons-nous créé cela ou nous l’a-t-on imposé?» Personnellement, je préfère me sentir responsable, sinon je ne vois pas la nécessité d’agir. Cela dit, je recommande de relire ce que je viens de dire sur la ceinture du serpent zodiacal. Ce laïus ésotérique n’est pas une information que vous trouverez dans votre magazine nouvel âge préféré. Ok?

J.L.: Nous sommes en phase. Vous venez de décrire ce qui a conduit au bûcher les rebelles qui voulaient réveiller leurs frères humains. C’est l’explication du problème de la souffrance et de l’exploitation.

Kevin: D’abord l’être humain émet des pensées, des formes mentales fondées sur le désir, l’instinct de possession, le ressentiment, la peur, l’avidité, l’attachement, la jalousie, l’espoir et son cortège d’illusions... et ces pensées l’encerclent peu à peu – intérieurement dans son ego psychique, mais aussi collectivement dans l’espace extérieur. Ces pensées se sont densifiées en structures psychiques hyper-résistantes où l’humanité est prise comme dans une toile d’araignée. Alors pour se délivrer, dans son désespoir, l’humanité pensante a créé de nouvelles formes mentales, idéalistes, plus civilisées et raffinées, mais plus pernicieuses: l’humanitarisme, l’internationalisme et tout le reste. Cette projection idéaliste ira jusqu’à la saturation finale, la limite où le système gorgé d’illusions à l’excès implosera. Nous en sommes responsables et c’est pourquoi la délivrance ne repose que sur nous. Il est difficile de renoncer à nos belles illusions tant qu’elles ne s’inversent pas en leur contraire, ce qui est inévitable selon la loi d’équilibre dans cette nature. Nous sommes les créateurs de notre malheur et de notre prison. Ce n’est pas un diable ni de méchants Illuminati qui nous ont mis dans ce pétrin, mais notre esprit déconnecté de la vérité.
La pensée est une arme magique puissante pour le salut ou la perdition. Mais je crois que nous n’allons pas aborder ici la question de la libération de l’âme et comment purifier notre être. Chacun sait ce qu’il doit faire, ou bien s’il ne le sait pas, il doit partir à la recherche d’un savoir-faire en matière d’hygiène spirituelle.

J.L.: Vous avez raison, cela soulève un nouveau problème. Nombre de méthodes de méditation ou de soi-disant développement personnel ne procurent aucune libération durable. Elles relient les gens aux vieux systèmes psychiques que j’hésite à énumérer car les adeptes de ces méthodes pourraient se sentir visés, et l’on sait combien l’être humain est susceptible en matière de croyance spirituelle. Quand on en tient une, il faut croire que c’est la bonne, sinon elle perd son effet… son effet placebo.
Pour se libérer l’esprit, il faudrait pratiquer une attention perpétuelle et, grâce à cette économie d’énergie dans la vie de chaque jour, on se libèrerait assez vite des conditionnements collectifs et des fantasmes individuels. Mais c’est facile à dire...

Kevin: Je crois que c’est la bonne voie pour exister sainement dans ce monde si malsain et compliqué. Rester toujours attentif et ne pas s’enfermer dans des pensées qui nous raccrochent aux nœuds individuels et collectifs (Kevin emploie le mot neurosis – névrose/ nœud psychique). But that’s easy to say. Chacun doit découvrir sa propre démarche, sans peur de faire des expériences. Il faut se tromper bien souvent avant de trouver la vérité. Personnellement, ce n’est pas mon job de dire comment faire, si tant est qu’il existe un comment faire universel... et j’en doute.

J.L.: Donc, après avoir décrit le circuit entre les sphères supérieures et le plan astral intermédiaire – le système de la Grande Babylone – que l’on confond avec le monde divin à cause des créatures superbes qui peuvent imiter les formes célestes, je voudrais que nous revenions sur terre.
Lorsque l’on observe notre monde, les apparences nous trompent car nous manquons de recul. Après tout, ce monde est la projection de nous-mêmes. Notre implication nous empêche de le voir tel qu’il est. Nos yeux regardent mais ne voient pas et nos oreilles écoutent mais n’entendent pas. De plus, notre sentimentalité est si hypertrophiée que nous refusons de voir ce qui n’est pas agréable et ce qui ne cadre pas avec nos idéaux et nos croyances. L’être humain est faible, alors qu’il est le dépositaire de la semence d’un dieu.
Il est incapable de s’organiser face à ses prédateurs visibles, sans parler de ceux qu’il ne voit pas mais auxquels, dans sa candeur, il adresse des suppliques et des prières. Bref, il nourrit ses gardiens tout au long de ses jours. Il les acclame, les place sur un trône, leur confie son destin, sa santé, son âme, toute sa vie. Il est long le chemin. N’y a-t-il pas moyen de démasquer les prédateurs pour accélérer la prise de conscience?


TRAFIC D'AMES

Kevin: Pour connaître la vérité, nous devons comprendre le plan qui se déroule devant nos yeux bien que nous soyons dans la cécité. D’abord, il faut que les gens sensibilisés soient bien convaincus qu’une guerre cosmique fait rage mais que divers moyens ont été utilisés pour qu’ils continuent à vivre comme si de rien n’était. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Depuis la fin de l’Égypte antique, les événements se sont précipités, et la crise déclenchée par l’opération Golgotha a semé la panique de haut en bas de la Grande Babylone qui symbolise l’au-delà avec ses démons et ses merveilles.

J.L.: Le Livre de l’Apocalypse de Jean dit que Babylone est le repaire des trafiquants en tous genres, trafiquants des essences magiques extraites des règnes naturels mais aussi trafiquants d’âmes.
Cela signifie que les marchands de Babylone, les grands magiciens, sont les opérateurs qui organisent le pillage énergétique entre la terre et l’au-delà. Ce passage biblique est très clair, et il faut être de mauvaise foi pour ne pas comprendre comme il se doit les mots «trafic d’âmes» dans le Livre de l’Apocalypse.
Sur notre plan terrestre, il n’y a qu’à regarder nos leaders.
Ils se comportent de plus en plus comme des bandits. C’est L’effronterie 666. Ils ont le toupet des chefs de gang et mentent comme ils respirent.

Kevin: Right! Les théologiens des religions de la Grande Babylone se sont organisés pour dissimuler la piraterie cosmique aux croyants judéo-chrétiens. Mais il y a un espoir de voir cette situation parvenir à un terme.
Les «parrains» des hauts niveaux ne sont pas en excellente forme, et depuis quelques siècles, ils s’agitent pour leur survie, jusqu’à descendre de leurs beaux quartiers de la Grande Babylone pour trouver quelque chose à manger. J’exagère un peu car ils n’en sont pas réduits à la dernière extrémité mais, en tout cas, ils ont mis en place un plan d’urgence qui mobilise les hiérarchies invisibles et les relais planétaires des grandes organisations politiques et religieuses. C’est pourquoi ils doivent tous s’unir dans l’ordre mondial politique et l’œcuménisme religieux.
C’est là où je voulais en venir. Si l’on comprend le déroulement de ce plan, non de manière dogmatique comme les allumés de l’Évangile, ou bien de manière superficielle comme les conspirationnistes, on a une chance de se repérer. Ce n’est pas facile, mais celui qui comprend est délivré, et je dirai que son âme est sauve. Un million d’implants qui le vampirisaient tombent en poussière. Toutefois, les croyants et les autres, parce qu’ils n’ont qu’une vision fragmentaire, risquent de se faire piéger lors du dernier acte.
Les chrétiens, pour autant qu’ils s’intéressent encore à la Bible, sont envoûtés par les images de l’Apocalypse, et les autres pour autant qu’ils soient informés, se dispersent dans les phénomènes catastrophiques qui sont souvent des leurres pour tromper les nigauds. Vous voyez la scène? Les croyants chrétiens, les militants contre le Nouvel Ordre mondial, les adeptes du new age tendance conspirationniste n’ont qu’une vue très partielle de la situation. Ils voient le soleil se lever à leur porte. Le problème est que l’on ne trouve personne qui ait compris la partie qui se joue à la fois du côté physique et également dans l’au-delà.
C’est pourquoi j’ai voulu au cours de cet entretien remettre les choses en ordre.
Premièrement, le complot contre l’humanité a son origine dans les hautes sphères invisibles que les croyants considèrent comme divines, ce qui les rend impuissants à voir le danger.
Deuxièmement, ce complot s’exécute dans le monde matériel à travers les organisations officielles qui ne sont que les vitrines de groupes secrets. Le vrai pouvoir est toujours caché et le plus haut pouvoir est absolument secret. Les gesticulations des papes et des présidents font illusion. Le décorum de la société n’est qu’un trompe-l’œil. Et les médias font briller des lucioles éphémères qui captent notre attention, alimentent nos conversations et polluent notre conscience avec des informations trafiquées. Right? (À ce moment, le visage de Kevin a pris les traits d’une profonde tristesse).
Je voudrais vous dire que rien n’est joué et que le plan des maîtres de la Grande Babylone n’aboutira pas. Les autorités supérieures savent qu’elles échoueront à établir un ordre mondial technocratique et théocratique sur le long terme. Et pourquoi? Parce que ce plan viole les lois naturelles et celles-ci finiront par se venger. Vous imaginez la vengeance des règnes naturels exploités et maltraités depuis des siècles? Il y aura un choc en retour.
Le projet «Nouvel Ordre mondial» n’est qu’un moyen en vue d’un but bien plus secret. Si tel n’était pas le cas, jamais les George Bush n’auraient annoncé publiquement un Nouvel Ordre mondial. Vous comprenez?
Si c’était leur véritable objectif, ils n’auraient pas imprimé «nouvel ordre mondial», en latin, sur le billet d’un dollar. Ils auraient caché l’affaire. S’ils croyaient dans le Christ, ils n’auraient pas imprimé «In God we trust» sur leurs billets de banque, pour la simple raison que le Christ a renversé les tables des changeurs dans le Temple. Vous comprenez ce que ce geste signifie? Jésus a giflé la Banque. Qu’en pensent les financiers du Vatican?

J.L.: Derrière l’imagerie religieuse, c’est donc une guerre totale qui se déroule? C’est à cause de cette tension que les idéalistes assoiffés de sécurité invoquent la paix, sans imaginer le conflit qui fait rage. Personnellement, depuis mon plus jeune âge, je me suis toujours méfié des pacifistes. Ils vivent dans un rêve ou bien ils sont manipulés pour rendre les gens incapables de voir que le conflit visible n’est qu’un effet d’une tension bien plus grave. Cette tension doit impérativement se détendre, et c’est pourquoi nous aurons Ragnarök – Armaguedon – la «guerre de tous contre tous». C’est une nécessité salutaire. Le prophète a dit: «Malheur à celui qui invoque la paix quand il n’y a pas de paix». Et cette autre parole qui s’adresse aux réformateurs: «Malheur à celui qui replâtre le mur que l’Éternel a décidé d’abattre» (Ezéchiel).

Kevin: Oui, une guerre fait rage, et les religions bien pensantes ainsi que les pacifistes et les humanitaristes sont là pour donner l’impression que tout pourrait aller bien dans le meilleur des mondes.
Si vous lisez les évangiles avec un esprit libre, libéré des interprétations théologiques, vous constatez que l’opération Golgotha n’est pas un processus spirituel désincarné, mais une réalité actuelle, faite de sang, de sueur et de larmes. L’opération «christique» a bouleversé le monde en profondeur, comme une agression absolue à l’encontre de l’ordre établi.
C’est pourquoi l’ordre établi a été obligé de fabriquer ces églises sectaires, aujourd’hui bien pensantes, et tout le cirque que vous connaissez par cœur. Sauver la face.
Certains chrétiens, mieux informés sur le plan ésotérique, ont du mal à se défaire de leur conditionnement religieux qui leur cache le sens réel de l’opération Golgotha.
But anyway (qu’importe). Je parle ici à ceux qui ont des oreilles.
Les puissances planétaires sont en guerre parce que leur empire est menacé de destruction à partir du haut et également depuis la terre. C’est à cause des forces cosmiques nouvelles qui nettoient l’espace céleste pollué depuis des millénaires.
Et nous allons parler maintenant de la guerre magique dans laquelle certains groupes sont engagés au sol.

Troisième partie >>

Mise en Ligne: 19.04.13 | Extrait de Undercover 10

Produits correspondants dans la boutique du CROM

 


 
 
 
Copyright (c) 2009-2014 Les Chercheurs de Vérité Qui sommes-nous? Contact