Le Centre de Recherches sur l'Ordre Mondial
Accueil Documents Boutique Séminaires
 
 
     
 

Conspiration Cosmique - 3ème partie
La guerre magique

Auteur: Joël Labruyère

(Suite de la 2ème partie)

J.L.: Vous travaillez pour une organisation?

Kevin: Of course, sinon je ne vois pas ce qui m’autoriserait à parler de ces choses. Bavarder entre amis en prenant un café au salon? Non, merci. Je ne pourrais pas formuler ces idées si je n’étais motivé par un ordre de mission. Si je n’étais pas engagé, je vivrais tranquillement sans m’occuper du reste. Peut-être lirais-je de temps à autre une parution comme la vôtre, en prenant le soleil dans mon jardin? Et je dirais, well, incroyable, ça fait peur. Mais je n’aurais aucune raison de me bouger. Pour quoi faire, d’ailleurs?
Je suis engagé mais je ne suis qu’un chargé de mission sans importance, et qui ne connaît pas l’identité de ses commanditaires. Dans notre... hum… j’hésite à parler d’organisation, car il s’agit d’une armée secrète d’un genre très spécial, nous donnons priorité à la conscience. C’est pourquoi j’agis librement, et que je fasse bien ou mal, c’est toujours de ma propre initiative. Je n’ai pas reçu d’ordre, et je n’obéis qu’à ce que je crois juste.
Je suis un résistant, conscient que des troupes amies sont en marche, mais du fond de ma tranchée, je ne les vois ni ne les entends. Je réalise l’avancée des opérations grâce aux gesticulations des Illuminati que je vois se démener sur la scène du monde. C’est donc en tant que combattant que je m’exprime, mais un combattant anonyme, qui ne pourrait dire d’où il reçoit les instructions qu’on lui envoie télépathiquement.
Toutefois, je sais ce qui m’inspire depuis plusieurs années, ce n’est qu’un petit job en vérité, rien d’héroïque ni de grandiose.
Ce n’est pas facile à dire, mais vous devez savoir qu’il y a une puissance à l’œuvre pour renverser l’ordre mondial.

J.L.: Et quand viendra ce moment? Peut-on, malgré notre impuissance, être utile?

Kevin: Cela dépend de l’échéance ultime des puissances qui organisent le jeu politique sur cette planète. Elles devraient abattre bientôt leur dernier atout, leur joker messianique. Après, commenceront leurs ennuis...
Je vous disais que le Nouvel Ordre mondial n’est qu’un moyen pour amener les peuples sur la même longueur d’onde. Ce plan débuta avec l’internationalisme, cet idéalisme permettant de fondre en douceur toutes les nations et les cultures dans un ensemble unifié et donc contrôlable. Il fallait que ce désir d’universalité virtuelle émane du cœur des gens afin qu’ils croient que c’était leur volonté. Grâce à la télévision et à d’autres armes moins visibles, c’est chose faite. Les êtres humains ont été préparés à attendre une parousie politique avec l’émergence d’un âge d’or, de paix et de prospérité. Cet idéal a été profondément implanté dans notre subconscient grâce à une interprétation pervertie des écritures du judéo-christianisme. Qu’il soit athée ou croyant, chacun aspire à un monde meilleur et croit que l’évolution naturelle du progrès est d’amener des conditions de vie parfaites sur cette terre.
Voyez ces évangélistes qui vous promettent l’avènement du royaume des cieux sur la terre. Où ont-ils été chercher cette interprétation? Elle leur a été implantée. Jamais Jésus n’a parlé d’un royaume terrestre. Au contraire, il a dit: «Mon royaume n’est pas de ce monde». So, what?
Les prédicateurs prêchent donc un évangile inversé, alors qu’un enfant pourrait leur dire: «Eh, les gars, attendez une minute. Ce n’est pas ce qui est écrit dans l’Évangile dont vous faites si grand cas. Peut-être avez-vous besoin de lunettes? Il est écrit: Mon royaume n’est pas de ce monde et vous dites que Jésus va revenir pour établir un paradis terrestre! Vous plaisantez?» Un enfant peut comprendre qu’il y a une erreur quelque part.
Nous avons écouté sans broncher les prêtres, les pasteurs, les rabbins et les gourous nous débiter leurs inventions d’un paradis terrestre fait de «paix et d’amour». Or, Jésus a dit: «Je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épée». Qui a parlé d’un monde meilleur? Si ce n’est pas le Christ, qui a intérêt à promettre? Et dans quel but démagogique?
Savez-vous pourquoi l’on a implanté cet idéal à l’humanité sous une forme religieuse et politique qui n’est qu’un sous-produit du judéo-christianisme? Pourquoi l’évolution vers le meilleur des mondes est-elle devenue une espérance politiquement correcte qui alimente tous les discours? Savez-vous pourquoi le new age est fondé sur l’utopie d’un monde meilleur ou d’un paradis terrestre de paix, d’amour et de joie?

J.L.: J’ai déjà traité le problème de l’idéalisme new age. C’est de l’intoxication répandue à partir d’une loge orientale par les «maîtres de la Grande Loge Blanche».
Il s’agit d’une croyance inconnue dans les civilisations anciennes, et qui est apparue dans le sillage du messianisme judaïque. Je crois que ce sont les jésuites qui ont introduit ce messianisme en Orient lorsqu’ils ont infiltré les ordres religieux brahmaniques et bouddhiques, particulièrement le lamaïsme. Ceci explique comment le Dalaï Lama, marionnette de la CIA, est devenu le propagandiste du messianisme du Nouvel Ordre mondial. Si l’on fonde sa politique sur l’espérance en la venue d’un justicier mondial, il faut bien qu’il se décide à montrer son nez un jour, n’est-ce pas?
Je crois que le messie – l’oint – est de toute éternité dans notre âme.
Si j’étais à la place de son adversaire, j’organiserais une imitation de son retour sur la terre. Je ne vois pas une autre parade que d’imiter le «retour du Seigneur» si l’on veut bloquer l’émancipation spirituelle. Cela explique le montage international fantastique, tous ces efforts pour amener l’humanité à désirer le retour du Christ ou d’un avatar politique quelconque. C’est la raison de ce tapage: la paix, le progrès, un monde meilleur, le royaume sur la terre, et toutes ces élucubrations qui grattent l’humanité souffrante à l’endroit où ça la démange. Pour imposer cette croyance, il fallait d’abord inverser le sens des écritures bibliques, ce dont le judaïsme s’est chargé et l’Église de Rome à sa suite.
Plus récemment, la loge orientale est entrée dans le complot et elle a inventé la fable des «maîtres de sagesse» et de la venue du Maitreya, le Christ adapté à la doctrine bouddhique. La théosophie anglo-saxonne a répandu cette croyance en Occident, et le new age d’Alice Bailey a mis la touche finale en proclamant l’imminence du retour du Christ. Comme bouquet final, il s’adressera aux masses... à la télévision! Il fallait s’en douter.


OPERATION ANTECHRIST

Kevin: Very good. C’est exactement ainsi que ça se passe, sauf qu’il ne faut pas accorder trop d’importance à la propagande du new age décadent, car les loges qui contrôlent l’opération sont en état de guerre. Donc, dissimulation et désinformation, qui sont les armes majeures dans tout conflit font rage. Il ne faut donc pas se focaliser sur ce qui a été écrit par des voyants et médiums à la noix, car ce sont des leurres. Ils ont piégé le terrain.
Toutefois, je pense que la télévision sera l’arme magistrale. Au jour J, un initié charismatique s’adressera au monde entier en se faisant passer pour «le Seigneur que les peuples attendent».
Je cite Bailey dans son livre Le retour du Christ où elle prédit le «jour de la Déclaration du Seigneur à la télévision».
Vous connaissez mieux que moi cette salade car vous avez pris la peine d’étudier ces ouvrages. Vous avez lu la littérature théosophique ainsi que les prophéties modernes. Good job.
C’est pourquoi je m’intéresse à vous. Vous avez les clés du système. Je peux vous assurer que vous ne vous trompez pas. J’ajoute que les jésuites des hauts grades contrôlent les services secrets pour la simple raison qu’ils ont créé ces services jadis à partir de la vieille inquisition dominicaine. La boucle est bouclée.
À votre avis, pourquoi les initiés qui organisent l’opération «retour du Christ» ont-ils exposé leur plan de manière explicite à travers la propagande théosophique et le new age?

J.L.: Je vois ce que vous voulez dire. Pourquoi ont-ils mis en circulation des écrits où leur plan est dévoilé sous l’aspect le plus flatteur aux yeux des idéalistes?
En répandant en Occident des spiritualités de bazar à partir de doctrines ésotériques orientales, ces lucifériens ont voulu restimuler le messianisme latent chez les judéo-chrétiens, en créant d’abord un traumatisme culturel, puis une religion de synthèse d’où émergerait la forme d’une nouvelle religion mondiale.
C’est la technique de la maîtrise du conflit des opposés, le «diviser pour régner». C’est pourquoi j’ai très tôt suspecté les jésuites d’être derrière cette manipulation œcuménique. J’ai reçu la confirmation historique que les jésuites se sont rendus au Tibet où ils se sont faits initier au lamaïsme, et sont devenus des éminences du bouddhisme tibétain. Vous voyez la suite...
L’introduction de la mode du bouddhisme permet de diluer certains traits du christianisme, en confrontant les deux religions afin de les fusionner ultérieurement. Les esprits ouverts, épris d’universel s’y sont laissés prendre, avec pour résultat l’expansion rapide du nouvel âge qui passe allégrement du Bouddha au Christ pour nous convaincre de leur unité, ce qui neutralise à la fois la pure doctrine bouddhique libératrice et le christianisme rédempteur.
Lorsque le compte du Bouddha et du Christ sera réglé, et que toute discrimination sera considérée comme du dogmatisme à caractère raciste, la nouvelle image du messie politiquement correct pourra être projetée sur l’écran de la nouvelle religion cathodique.
Ce messie prendra la figure du justicier cher à Israël, messie politique que la doctrine marxiste incarne au plan social. Êtes-vous d’accord avec cette analyse réductrice?

Kevin: I agree. Je vois que vous avez bien médité cette affaire.
Le résumé que vous en faites recoupe mes conclusions, et je n’ai rien à ajouter si ce n’est que le messie du Nouvel Ordre mondial n’est pas un but en soi, comme le messianisme juif le laisse croire, mais un moyen en vue d’une fin supérieure. Souvenons-nous que les instances occultes qui organisent l’opération sont en panne d’énergie, et qu’il leur faut d’urgence recharger leurs batteries. Ce n’est pas la gloire qu’elles recherchent ni la victoire d’Israël car les juifs seront laissés en route après avoir vu leur bannière flotter un instant sur la terre.
Leur victoire sera comme celle de l’alpiniste parvenu au sommet. Il fait le malin le temps d’une photo avant de redescendre avec ses moignons gelés. Les juifs m’amusent. J’ai des amis juifs et j’ai souvent envie de les prévenir: «Hey les gars, vous réalisez où vos chefs vous entraînent? Vous devriez quitter le navire avant la catastrophe et abandonner le rêve de domination mondiale qu’on vous a implanté dans le subconscient». Ils pourraient me répondre: «Chalom, mec. Même si ça se termine en fiasco, en attendant, on passe un bon moment en tête d’affiche. Ne gâche pas le plaisir, maudit goy!» (rires)

Les Éons veulent créer une émotion universelle à partir d’un événement inouï, et quoi de plus réjouissant pour l’humanité souffrante que la vision d’un Christ d’amour qui reviendrait sur terre déloger les méchants et tout rétablir dans la pureté édénique?
Il faudrait être un salopard (bastard) pour s’opposer à cette espérance. D’ailleurs, personne ne s’y oppose et nous laissons venir... (clin d’œil de Kevin)

J.L.: Vous ne vous y opposez pas?

Kevin: Au contraire, il faut «booster» le messie d’opérette et il partira en sucette après son heure de gloire. Tout va disjoncter, man!

J.L.: C’est un fait étrange que je ne m’explique pas. Personne n’ose émettre d’avis contraire au plan messianique. Dans la plupart des organisations spirituelles que j’ai rencontrées lors de mes investigations, on veut ignorer cette éventualité. On fait semblant de croire que la vie va continuer comme par le passé, avec quelques catastrophes, de faux attentats, des tremblements de terre, des changements climatiques, des crises économiques et des conflits périphériques aussi artificiels que la guerre contre l’Irak.
Mais nul n’ose regarder la vérité en face. Celui qui échappe à la propagande de masse, n’échappe pas à celle de sa secte préférée. À croire que personne ne pense plus loin que demain matin.
On est impuissant à gérer l’hypothèse messianique car elle est trop sensible. Alors on refoule. On fait semblant de croire que le mythe de l’Antéchrist est une fable alors que tous les signes qui ont été prophétisés sont là. C’est étrange: les gens ont une capacité de négation du réel qui dépasse l’entendement. La légèreté de l’être.

Kevin: Parfaitement, personne ne sait comment gérer la donnée «Opération Antéchrist». Nul n’est prêt à faire face à un événement historique aussi incroyable. C’est ici que l’on constate le manque de vision des nombreuses sectes autant que des églises officielles.
Je vais vous donner un critère. Si vous voulez vérifier la lucidité de quelqu’un, interrogez-le sur le Nouvel Ordre mondial et l’Antéchrist. De manière générale, la question sera éludée et, au final, vous obtiendrez une réponse vaseuse à la sauce new age. Les seuls opposants déclarés à l’Antéchrist sont les évangélistes, mais si vous les interrogez vous verrez qu’ils attendent malgré tout la venue d’un sauveur qui devrait succéder au «faux prophète». Ils n’en sortent pas.
Il leur faut un sauveur parachuté dans leur merdier. Tout le monde veut un miracle. Il faut donc que le scandale arrive. Remarquez, on s’amuse. Il y a quelques années, la rumeur a filtré que la Scientologie aurait voulu présenter Ron Hubbard comme le Maitreya lors d’une grande manifestation à Los Angeles, mais cela n’a pas eu lieu.

J.L.: Oui, ils ont produit un disque intitulé Hymn of Asia où l’annonce de Ron Hubbard en boddhisatva est simplement suggérée dans les paroles des chansons.
Ici, en France, des raëliens ont écrit, dans leur journal Apocalypse, que Raël était le Bouddha Maitreya, mais là aussi, il n’y a pas eu de surenchère de la part de ce mouvement.
Je constate que ce désir d’être l’avatar «que les masses attendent» est latent dans les mouvements de marge cherchant la respectabilité. Maitreya est une valeur dominante. Je ne peux en dire plus, mais vous avez raison, des organisations qu’on croyait étrangères au new age reprennent la même propagande. C’est un signal d’unité œcuménique irrésistible.

Kevin: Vous verrez qu’au jour J, lorsque la mise en scène médiatique et internationale d’un retour du Christ-Maiteya – quel que soit le nom qu’il prendra à ce moment-là – se déroulera sous nos yeux, alors les organisations initiatiques, les mouvements religieux et spirituels et même philosophiques se mettront à genoux.

J.L.: Vous voulez dire que l’événement sera d’une puissance telle qu’il balaiera toutes les différences et pulvérisera les dogmes qui divisent les chapelles?

Kevin: Pas extérieurement. Chacun conservera sans doute son quant à soi selon les apparences, mais aucune voix n’osera s’élever pour crier à l’imposture. Et savez-vous pourquoi? Le pragmatisme, my friend, le pragmatisme. Chaque secte et chaque église fera acte d’allégeance, soit parce que l’idéal de chaque groupe se retrouvera dans la nouvelle religion mondiale, soit parce qu’il ne sera pas possible de faire autrement pour sauver sa peau.
N’oublions pas qu’aucune contestation ne sera tolérée par les organisateurs de l’opération «Bienvenue au Messie». Si vous ne croyez pas dans le «sauveur du monde», vous serez considéré comme un malade, un dangereux délinquant, un ennemi du genre humain. Le messie providentiel n’apporte-t-il pas la solution à tous les maux qui accablent l’humanité? Qui peut s’opposer moralement à celui qui vient pour sauver le monde?

J.L.: Tout dissident sera lynché. Le messie politicien saura régler les problèmes planétaires avec efficacité puisque ces problèmes ont été créés de toutes pièces par ses sbires. Pour que ce messie se manifeste en donnant l’impression qu’il a été désiré par les humains eux-mêmes, il suffira de créer une crise économique, de répandre quelques maladies redoutables, et les foules à genoux imploreront le ciel. Et ce secours viendra.
Au début, ce secours pourrait être politiquement efficace, mais progressivement, la tyrannie montrera son véritable visage.

Kevin: Well, that’s right. Il ne faudra pas faire le malin, car le führer du meilleur des mondes ne plaisantera pas avec les mauvais sujets de son empire. Gare à la police théocratique! Si vous le voulez bien, pour changer de sujet, j’aimerais savoir quelque chose. Pensez-vous qu’il y ait beaucoup de gens, ici en France, qui se doutent de ce qui se prépare?

J.L.: À ma connaissance, c’est un sujet tabou. J’ai perdu des lecteurs pour l’avoir simplement effleuré. J’ai perdu mes relations dans les milieux du new age. Franchement, je ne reçois jamais de courrier qui exprime une vision lucide de ce «jeu macabre», et que je nomme le Grand Jeu. Les gens semblent tout ignorer du scénario dont le dernier acte va se jouer sous leurs yeux. C’est déprimant car cela rend la communication difficile. Avec nos théories, on nous prendrait pour des fous au dernier degré de la démence.
Pensez donc, nous prétendons admettre la venue historique d’un messie, ce qui est déjà une idée assez originale mais, de plus, nous pensons que ce messie est bidon. Alors là… Ce sera un messie d’opérette qui brillera le temps d’une chanson avant qu’on découvre qu’il chante faux et qu’il est un cabotin.
Sur ce sujet, on doit me prendre pour un doux dingue, mais l’on ne me contredit pas car j’ai des arguments. Pour vous répondre, je dirais qu’il n’y a personne de vraiment informé sur cette question en dehors de cercles rares. Personnellement, je ne prétends pas connaître la vérité et il y a une marge d’erreur dans les hypothèses que nous formulons ici.
Mais nous tentons d’y voir clair, et c’est un effort pénible dans le monde où nous vivons. Les gens les mieux disposés écoutent tout cela et disent: «C’est très intéressant». Je ne peux dire s’il y a une seule personne en France avec laquelle je peux dialoguer comme je le fais avec vous, en retournant ces questions sous toutes les coutures sans préjugé, complexe ni tabou.
Voyez-vous, je me moque de savoir si l’on est d’accord avec ce que je pense, ou si cela est intéressant, car c’est la vérité qui compte.

Kevin: I see. Vous devez vous sentir seul parfois (rires). Je vois ce que vous ressentez, mais ne vous en faites pas. Tous ceux que je connais – enfin les quelques uns – qui bossent sur ces questions sont dans le même état d’esprit. Ce sont... hum... des pionniers du Far West dans leur chariot cahotant sur les pistes dangereuses. Mais n’est-ce pas excitant? N’est-ce pas ce que vous aimez? Chercher et comprendre des choses mystérieuses pour les transmettre. Pour cela, il faut assumer la solitude car il n’y a pas beaucoup de monde sur ces lignes, et il n’y aura pas d’applaudissements.


LA FORCE DE COMBATTRE

So. Pour clore la parenthèse de notre expérience personnelle, je veux revenir sur l’idée que le jeu – le Grand Jeu comme vous dites – ne se déroulera pas aussi bien que prévu pour nos amis Illuminati. Leur habileté est conditionnée par l’intelligence de leurs chefs. Sans ordres précis, ils sont dans le chaos.
Ils ne sont forts et malins que lorsqu’ils sont réunis dans leurs loges. Ils ne sont vainqueurs que lorsqu’ils ont l’assurance de la victoire, et qu’ils sont poussés par leurs maîtres. Aucun politicien n’est élu sans l’accord d’une volonté supérieure...

J.L.: On les appelle des «élus».

Kevin: Good. C’est bien cela. Or, si les ordres n’arrivent plus ou si les loges sont démantibulées, comment pourront-ils se diriger, eux les leaders aveugles qui guident les aveugles?
Voyez nos comédiens de présidents, ces larbins qui reçoivent des gifles lorsqu’ils n’obéissent pas correctement aux ordres. Souvenez-vous de leurs farces électorales. Ils n’ont pas honte de jouer la comédie devant leur peuple, et cela indique simplement qu’ils ne sont plus tout à fait humains. Mais ils ne m’intéressent pas. Il ne faut leur accorder aucune attention, ne rien émettre dans leur direction. Ne rien leur donner à manger.
Il faut anticiper la suite des événements. Je regrette de ne pas pouvoir en parler clairement car l’adversaire pourrait en tirer profit. Il y a des choses que les Illuminati ignorent. Comme je vous l’ai dit, le cloisonnement est la règle de bas en haut. D’une certaine façon, vous en savez plus qu’eux sur le déroulement du plan et sa finalité. Eux, ils obéissent pour garder leurs privilèges, mais vous, vous êtes plus puissant, car vous êtes libre, et ce que vous faites, vous le faites par amour de la vérité et de l’humanité, sans espoir de recevoir la croix du mérite. Is it right?
Dans mon cas, j’ai découvert que, sur une autre dimension de mon être, je dispose d’une puissance au moins égale à celle de mes adversaires, sinon je n’aurais même pas l’idée de les affronter ni le désir de vaincre. Vous comprenez?

J.L.: Oui, je comprends. On m’a initié à cette connaissance.
Je ne peux pas préciser les circonstances, mais j’ai compris cette vérité de l’égalité des chances en dépit de l’extrême disproportion des forces, sur le plan visible. Un modeste scribe peut renverser un empire par la force de son verbe.

Kevin: It’s true. Il peut disposer d’une puissance invincible depuis une autre dimension, et je ne parle pas du plan astral car de l’au-delà, il ne vient que des ennuis (rires). Non, je veux dire que l’on peut recevoir une force cosmique à travers des êtres vivants qui sont sur la même fréquence que nous.
Je vous ai demandé si vous connaissiez beaucoup de gens conscients de la situation, et vous m’avez répondu négativement. Toutefois, on rencontre nombre de personnes qui croient savoir quelque chose, et qui vous disent qu’elles ont compris. Parfois, ces intuitifs qui ont tout compris, vous moralisent en disant: «Occupe-toi plutôt de ton évolution personnelle car il n’y a rien d’autre à faire».

J.L.: Oui, j’entends souvent ce discours. Dernièrement une lectrice m’a écrit: «La situation du monde telle que vous la présentez est décourageante et je ne me réabonnerai pas. Nous savons tout cela, et nous savons ce qui reste à faire: prier».

Kevin: C’est illustratif de la tendance générale à l’abdication.
Personnellement, je crois en la prière pour la victoire et non pour le secours. Je ne veux pas de la prière de mendicité ni de démission. La prière est un acte volontaire par lequel on obtient ce qui est nécessaire pour l’action. Vous êtes d’accord?

J.L.: Parfaitement. Si quelqu’un prie, c’est pour mieux assumer ses responsabilités, pour aider l’univers sans le charger de notre faiblesse. L’art de la prière est subtil. Il ne faut pas se tromper de cible, rédiger la bonne adresse sur l’enveloppe, et veiller à ce que le message ne soit pas intercepté par des «voleurs». Nombre de prières sont vampirisées avant de parvenir à destination. D’ailleurs qui connaît la destination en toute conscience? C’est une question que de grands mystiques ont abordée avec prudence. Ils nous ont mis en garde.
Il ne faut pas profaner la prière dans les désirs égocentriques ou les buts terrestres. Aujourd’hui, prier est souvent un piège car on nous incite à prier pour des foutaises humanitaires. Faut-il prier pour éviter l’apocalypse parce que nous sommes timorés? Ce serait de la trahison.
Si cette dame veut m’inciter à prier pour la paix, un monde meilleur ou d’autres bonnes causes, je dis «non, merci!» Si elle me demande de prier un dieu, je lui réponds: «Le dieu est intérieur et il sait mieux que moi-même ce dont j’ai besoin». Mes actes sont ma prière.
La prière la plus pure est de vouloir la libération pour notre âme, et certainement pas d’attendre qu’un vaisseau de lumière battant le pavillon de l’archange Michaël descende de la stratosphère pour nos beaux yeux.
Il est écrit qu’il faut faire la volonté du Père plutôt que d’invoquer «Seigneur, Seigneur» comme un perroquet. C’est un sujet qui ne regarde que la conscience intime de chacun. Toutefois, je crois que la prière qui demande la rémission d’un karma pénible est une prière juste. Dieu ne dédaigne pas un cœur brisé.

Kevin: Donc, les gens qui prétendent avoir compris, que font-ils? Je mets de côté les vrais spirituels qui ont choisi de sortir de ce monde, et qui se construisent un corps de gloire. Ceux-là agissent positivement. Mais il y a tous ceux qui s’amusent avec la spiritualité, sautant d’une méditation à l’autre à la recherche d’une vague illumination. C’est compréhensible de zapper les programmes sauf lorsqu’ils collaborent inconsciemment avec les puissances de l’illusion. La mouvance du nouvel âge est pleine de ces personnes si gentilles et pleines de bonne volonté mais qui n’ont rien compris. La vie leur fait trop peur.

J.L.: La peur. C’est la seule explication. La recherche d’une sécurité durable dans un monde où tout change et tout meurt. Tout le monde en est là.
Après ces considérations, je voudrais vous demander si, de votre côté, vous recherchez des résistants et si vous en avez trouvés? Je parle de la résistance en conscience.

Kevin: Les résistants sont anonymes et ne se font pas connaître, ce qui est préférable. Lorsque la persécution commencera, il ne faudra pas se faire remarquer. La conscience n’est pas repérable si l’on se tient tranquille. Je ne conseillerai à personne de jouer les héros face aux armes à micro-ondes.
S’il y a une proportion suffisante de consciences éveillées, alors la situation peut s’inverser positivement. C’est le message que j’aimerais faire passer. Le reste est secondaire.

J.L.: Oui, le reste est accessoire. Mais, pour l’anecdote, pourriez-vous nous en dire plus sur cette puissance qui va déloger les Illuminati de leur perchoir? Je crois que cette nouvelle ferait du bien au moral de gens que je connais.


LA FRATERNITE QUI M'INSPIRE

Kevin: All right. Je vais vous en dire quelques mots, en fonction de ce que je sais et de ce que je suis autorisé à révéler. Et si l’on vous interroge, vous pourrez dire que vous n’en savez pas plus que ce que je vais vous confier à présent. Ok?
Ne vous attendez pas à ce que je vous donne des noms et des adresses où l’on pourrait envoyer un coupon d’adhésion ou demander: «Chers amis de la Fraternité, veuillez m’envoyer votre programme pour voir si cela peut m’intéresser». Ce genre de messages...
Donc, l’armée de résistance qui m’inspire – télépathiquement – est un groupe différent de tout ce que vous connaissez.
Cette fraternité est absolument secrète. Elle est puissante.
Elle ne poursuit ni un but spirituel ni un but strictement politique.
Elle est constituée comme une armée mais ses armes sont du domaine des forces et des rayonnements. Elle agit avec justice et rigueur car elle lutte pour la reconquête du monde. Elle n’est pas non-violente avec les violents. Elle mène une guerre sans merci aux organisations qui utilisent la magie par contrainte.
Il s’agit d’un groupe qui s’est préparé en secret en des lieux intraterrestres. Il peut défier les moyens les plus sophistiqués des armées de l’ordre mondial. Sa détermination est totale, et son plan à long terme est de poser des bases saines pour les civilisations à venir. J’ai presque tout dit.
Cette armée reprendra le contrôle du plan terrestre en harmonie avec les forces cosmiques purificatrices. Mais il y aura des conflits, longs et terribles. Les puissances négatives vont lancer des offensives qui laisseront croire en leur victoire définitive. Prise entre les camps opposés, l’humanité abdiquera toute volonté, et ne sera d’aucune utilité car elle s’est toujours abandonnée au plus fort. On peut dire que la grande guerre de Ragnarök, dont elle est l’enjeu, se déroule en dehors de sa volonté. Collectivement, l’humanité est comme une grande sphère qui flotte dans l’espace intersidéral. Sur sa surface, des scènes animées se déroulent comme dans un miroir. Les humains regardent et subissent sans comprendre.
C’est ainsi d’âge en âge, jusqu’au réveil. Et ce réveil ne survient que grâce à des individus conscients, qui l’un après l’autre, allument la flamme de l’esprit. On perçoit ces minuscules points lumineux sur la surface de la sphère: ce sont les libérés. Ils forment une chaîne lumineuse, un sillage d’étincelles qui semblent flotter hors de la sphère, sur une autre dimension. Ces êtres reconnectés à la source universelle annoncent la réintégration de l’ensemble car bien qu’ils soient spirituellement sauvés, ils demeurent membres de la vague de vie humaine.
L'activité de notre fraternité a été repérée par les pouvoirs planétaires car elle active des rayonnements qu’ils ne peuvent assimiler. Ils sauvent la face mais ils sont aux abois. Bientôt ils ne pourront plus se dissimuler, et ce sera un moment pénible pour l’humanité à cause de leur colère. Nous allons vers la guerre de tous contre tous. Restez vigilants, ne prenez parti pour aucun des bords nationaux, raciaux ou religieux, car tous sont condamnés.
Nos adversaires souffrent et vont souffrir toujours plus. Les marioles qui se pavanent devant les caméras et sur les tribunes montreront leur véritable visage. Notre fraternité les oblige à accélérer leur programme dans la hâte, et ils commettent des maladresses qui leur seront fatales. Vous n’imaginez pas la panique qui étreint les Illuminati des hauts grades car ils savent qu’après le baroud d’honneur, ils seront contraints de quitter la place en la cédant aux forces civilisatrices nouvelles. Mais avant cela, vous verrez l’abomination dans cet âge noir. Je vous prie de croire que l’ordre mondial ne vivra pas et que son messie finira mal. Message terminé.

J.L.: Quel programme! Vous devriez venir faire des conférences chez nous. Les gens ont besoin d’entendre cela. Pour ma part, j’ai souvent imaginé un scénario semblable, et je sens que tout cela est probable, car nous ne pouvions pas être complètement abandonnés sur le plan physique. Sur le plan spirituel, la question ne se posait pas, car rien ne peut affecter durablement l’esprit invincible qui est en nous. L’individu peut s’en tirer s’il devient conscient.
On se fait surtout de la bile pour les créatures qui souffrent: les règnes végétal, animal, élémental, angélique, martyrisés cruellement et empoisonnés massivement. Qui a-t-il de plus innocent que la nature et les créatures qui la peuplent?

Kevin: Sorry. Je ne ferai pas de conférence ici ou autre part, car on me laissera peut-être parler, mais je crains de ne jamais pouvoir repartir. Je connais les services. Je vous l’ai dit, si l’on vous interroge sur mon compte, vous n’aurez pour tout souvenir que cet interview dont vous détruirez la bande après retranscription pour que l’on n’identifie pas ma voix.

J.L.: Votre voix pourrait vous trahir? Je vois. D’accord, la cassette sera détruite après la retranscription, et il ne restera que ce dialogue écrit. Je ne sais rien d’autre, ni d’où vous venez, ni où vous allez, et hormis notre dialogue, je ne sais rien sur vous, sauf que vous êtes un homme de race blanche, d’environ cinquante ans, aux cheveux bruns dégarnis, de taille moyenne, vêtu d’un polo bleu et d’un pantalon beige, un touriste américain typique. Vous êtes venu seul jusque chez moi, votre épouse vous attendant à Paris, je suppose. Et après quelques heures, vous êtes reparti pour une destination inconnue.

Kevin: Affirmatif! Vous ne devez pas oublier que ce combat est pénible et qu’il exige un effort gigantesque. Les êtres humains ne sont pas appelés à s’en mêler, pour le moment.
Je vais conclure. Je sais que ma démarche peut paraître inquiétante. Je suis un retraité sans histoires dans la vie normale mais, en réalité, je suis plus que jamais en service. Je n’ai pas rempilé pour une autre nation ni au service d’une race extraterrestre, mais mes états actuels de service vous sembleraient surréalistes. Je suis venu en Europe pour prendre la température car le moment est propice au recensement de ceux qui pourraient nous rendre des services le moment venu – ou qu’il sera utile d’aider si leur activité ne va pas contre notre stratégie. Voilà l’affaire. Je vous souhaite bonne chance. Cette prise de contact est excellente. Et pour vous?

J.L.: Eh bien oui, pour moi aussi. C’est plutôt déroutant mais je pense que nous sommes en phase. On est frustré car l’avant-goût de votre mystérieuse armée de libération nous donne envie d’en savoir plus. Pour moi, c’est comme un rêve mais je pense que d’autres n’aimeront pas l’idée qu’un conflit fait rage derrière les apparences. Tout cela a un côté romanesque dont on aimerait connaître la suite. Mais je comprends que rien ne puisse être révélé.
Je constate que nos analyses sur la situation politique et spirituelle se recoupent, ce qui me fait me demander d’où me viennent certaines de mes inspirations. Nous sommes sans doute nombreux à avoir les mêmes intuitions au même moment.
J’ai déjà entendu parler d’une fraternité qui serait entrée en guerre contre les groupes politico-magiques qui empoisonnent la planète depuis des siècles. Je suis heureux de savoir qu’elle existe peut-être, tout en espérant en recevoir des preuves. Quoiqu’il en soit, si cette fraternité n’existait pas, il faudrait l’inventer.

Kevin: Sure! Il faudrait l’inventer (rires). That’s good my friend. Je vous donnerai des nouvelles, non par Internet, mais d’une autre manière. Vous pourrez publier mes messages, mais sans rien n’y ajouter ni retrancher. Ok?
I must go now. Take care, my friend.

Mise en Ligne: 19.04.13 | Extrait de Undercover 10

Produits correspondants dans la boutique du CROM

 

 
 
 
Copyright (c) 2009-2014 Les Chercheurs de Vérité Qui sommes-nous? Contact